bottom logo

RTS


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 04.12.2013 06:00

Vive les Suisses


A l’école, l’histoire était une matière plutôt ennuyeuse. A part Guillaume Tell, nos héros nationaux étaient sévères et portaient des noms – alémaniques – plutôt difficiles à prononcer. C’était de ternes gravures dans des livres austères, bien moins intéressant que les aventures de Robin des Bois ou d’Ivanhoé.

Les Français avaient plus de chance. Leurs personnages historiques faisaient l’objet de nombreux films; on y voyait Jeanne d’Arc, on y avait fait la connaissance de nombreux rois, on pouvait suivre Napoléon en Egypte. La fiction n’était pas en reste: qui ne se souvient pas des aventures de Thierry la Fronde? Sans oublier César et ses turpitudes causées par le fameux village d’irréductibles Gaulois. Pour nous, pauvres Helvètes, il n’y avait pas grand-chose. Voilà pourquoi la série Les Suisses, de Dominique Othenin-Girard, diffusée sur la RTS, est un événement… historique. Pour la première fois, ceux qui ont fait la Suisse s’échappent des livres poussiéreux où les retiennent prisonniers les élites pour se montrer sur le populaire petit écran. Une réussite!
Ils sont enfin incarnés, nos héros, accessibles. A l’heure où tout le monde se plaint d’une absence de repères, voilà qui est d’utilité publique.

Un coffret regroupe les quatre films retraçant, par le biais de six personnalités (dont le général Dufour), la naissance de la Confédération puis son entrée dans la modernité au XIXe siècle. Une suite est en projet. Je l’attends avec impatience, parce que, quarante ans après avoir quitté les bancs de l’école, j’ai enfin pris goût à l’histoire de mon pays.