bottom logo

DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 28.08.2013 05:00

Une émission atypique


Il y a des anniversaires vraiment réjouissants. Celui de Passe-moi les jumelles, par exemple, qui célèbre ses 20 ans. Qui l’aurait cru, à ses débuts sur la TSR? Pensez: une émission qui parle de nature à une époque où l’on se prosterne devant la technologie, qui nous emmène à la rencontre d’inconnus alors que règnent les people! Une émission qui, à l’heure du zapping, prend le temps, avance à son rythme, lequel est plutôt celui de la marche en montagne que de la F1.

En théorie, Passe-moi les jumelles n’avait rien pour plaire. Sauf que la télévision n’est pas une science exacte, que les téléspectateurs ne sont pas des robots que peuvent programmer les technocrates.

Passe-moi les jumelles a plu, plaît encore. Cela est dû aux sujets des émissions, bien sûr, à son style, mais aussi à la grande qualité des images et de la réalisation. Sans oublier ses journalistes, ses producteurs et ses présentateurs (lire l’article de Patricia Martin en page 10).

Ce qui est admirable, aussi, c’est que l’émission a su ne pas s’enfermer, a osé passer la frontière: 80 pays ont ainsi été visités, sur les cinq continents. Bel esprit d’ouverture! Surtout, la grande réussite de PAJU, c’est d’être parvenue, tout simplement, sans grand discours, à nous faire ressentir que cette nature qui nous entoure, nous en avons besoin, que nous en faisons partie, que nous l’aimons.

Pour ça et pour le reste, nous lui disons merci, et bon anniversaire!