bottom logo

Christophe Charzat


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 26.03.2014 07:00

Stars malades


Lorsqu’un personnage public annonce souffrir d’une grave maladie, il y a toujours un moment où on le soupçonne de l’utiliser pour faire parler de lui. C’est totalement injuste. Les stars ont bien évidemment une tendance au narcissisme, surtout celles, comme les acteurs et les actrices, dont le physique est l’outil de travail par excellence. Mais lorsqu’elles sont souffrantes, elles sont confrontées comme Madame et Monsieur Tout-le-Monde aux affres de la maladie. Elles ont mal de la même manière, ont les mêmes inquiétudes, la même envie de guérir, la même peur de mourir.

Peut-être que, au fond, on leur reproche d’être mortelles, de ne pas être des dieux et des déesses, de nous rappeler que personne n’échappe à la condition d’humain provisoirement vivant.

De nombreuses célébrités ont été atteintes par la maladie, à un degré ou à un autre. Dont Carole Dechantre (lire en page 8). La vie de l’actrice n’est pas en jeu, tant mieux. Alors pourquoi a-t-elle rendu publique sa maladie? Pourquoi a-t-elle exhibé une cicatrice sur son visage? Par manque de pudeur? Pas du tout. Elle souhaite simplement que son témoignage ait un rôle préventif. C’est tout à son honneur.

Il y a aussi autre chose d’important dans le fait que les gens connus parlent de leur maladie: ils nous servent d’exemples et nous encouragent à parler de nos souffrances. Grâce à eux, nombre d’entre nous se sentiront moins seuls face à l’adversité et à l’angoisse.

Etre malade n’est pas un défaut. Pas plus chez les stars que chez les humbles.