bottom logo

FTV, DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 19.02.2014 06:00

Les JO freestyle


Il y a les Jeux olympiques et il y a les Jeux olympiques sur France Télévisions. Un autre monde. Un pur régal pour nous autres Romands qui, avouons-le, aimons bien nous moquer de temps à autre de nos chers voisins français.

Bien sûr, les Français sont chauvins. Tous les pays le sont lors des JO et la course à la médaille est quasiment discipline olympique sur toutes les chaînes. Sur France Télévisions, cette passion partisane confine à l’aveuglement. Pas une course sans qu’un tricolore ne soit favori. Septième du programme court, le patineur Brian Joubert était ainsi présenté comme «une chance de médaille» alors que l’ancien adversaire de Stéphane Lambiel termina, plutôt satisfait, à la quatorzième place.

Les commentaires totalement décalés de Nelson Monfort et de Philippe Candeloro sont devenus cultes. Mais que dire des envolées d’Alexandre Boyon, un spécialiste de l’alpin qui ferait passer Fabrice Jaton pour un moine de l’ordre mutique des chartreux? Et que dire des coups de sang de Patrick Montel, qui tutoie les proches d’athlètes que sa chaîne dédaigne habituellement, ou qui s’en prend en direct à son propre collègue Christian Choupin, coupable à ses yeux d’abuser d’expressions anglophones?

Que dire... Tant de moyens, de compétences (les consultants sont excellents), d’argent, pour tomber si bas: cela vaut sans conteste une médaille d’or.