bottom logo

TF1, DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 19.06.2013 05:00

Le millésime 2013


La télévision, c’est comme le vin. Il y a les grandes années, les crus exceptionnels, et puis la piquette, le bas de gamme, le picrate qui fait mal à la tête. En ce sens, 2013 est plutôt un bon millésime. C’est en tout cas le constat de l’institut Médiamétrie et d’Eurodata TV, qui tous les ans examinent à la loupe les programmes du monde entier. Tout d’abord, il y a les séries, où la créativité ne flanche pas. A la rentrée, Arte diffusera une minisérie de la BBC écrite par la grande Jane Campion, Top of the Lake. Il s’agit de l’histoire d’une jeune inspectrice enquêtant sur la disparition d’une fillette de 12 ans, enceinte. TF1 programmera bientôt The Following, qui raconte la traque d’un tueur fou. Tandis que sur Canal+, c’est House of Cards, une série politique américaine, qui sera à l’antenne cet automne. Et il ne s’agit là que de trois exemples parmi beaucoup d’autres.

Du côté des jeux, ça ne sera pas mal non plus, notamment avec Un air de famille, l’adaptation française de We Are Family, des familles qui s’affrontent en chantant, une émission qui a remporté un joli succès ce printemps le samedi soir sur la RTS et qui sera proposée à la sauce France 2 en septembre.

En revanche, l’année ne sera pas un grand cru pour tout le monde. C’est ainsi que la septième saison de Secret Story peine à trouver des téléspectateurs. A tel point que même «Benji» Castaldi s’en inquiète: «Pas bonnes du tout, les audiences. Les plus basses depuis sept ans. Je me recouche!» Quand le vin est tiré, il faut le boire, certes, mais c’est peut-être la dernière année qu’on le dégustera à la maison des secrets.