bottom logo

DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 05.06.2013 06:00

La télé en mutation


Téléphone mobile à l’oreille, ordinateur portable ou tablette sur les genoux, ils regardent la télévision tout en chattant avec leurs copains, en postant des tweets ou des statuts sur Facebook. Décidément, nos ados ont des mœurs bien étranges. Il faut dire que, contrairement à nous, ils ont grandi dans cet univers multimédia.

Entre l’iPhone, Twitter, Facebook, la vidéo à la demande, le téléchargement et la multiplication des chaînes, la télé de papa et maman est-elle menacée?

En tout cas, les jeunes regardent moins la télévision que leurs parents. C’est ce que montrent les chiffres mondiaux de l’audience, laquelle est à la hausse dans tous les groupes d’âge, sauf chez les 15-25 ans.

Aujourd’hui, ces derniers utilisent d’autres écrans pour accéder aux contenus qui les intéressent. Ainsi, quand ils rentrent à la maison, écoliers et collégiens ne s’assoient plus passivement devant le poste de TV du salon pour – à l’heure décidée par la chaîne – regarder docilement les programmes qui leur sont réservés. Ils surfent sur le Net, zappent, commentent en direct ce qu’ils voient par mail ou SMS, jettent ce qui ne les intéresse pas.

Le bon vieux temps où la télévision avait un rôle fédérateur au sein des familles est bel et bien révolu. Papa, maman, la bonne et moi devant le même écran, c’est terminé. Et si, aujourd’hui, l’évolution technologique est en train de ramener les nouvelles générations vers un seul écran, c’est uniquement parce que celui-ci permet d’accéder, d’un coup, à tous les contenus.