bottom logo

France 2, DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 12.02.2014 06:00

La déroute du «moi je»


Avant le film ou l’émission de la soirée, il y a ce qu’on appelle l’access prime time. Un moment difficile à gérer pour les programmateurs, une case stratégique pour les chaînes. Si elles parviennent à captiver les téléspectateurs avec cette mise en bouche, il y a de fortes chances pour qu’ils soient toujours là lorsque débute la soirée. Sinon, ils iront gonfler l’audience des concurrents. Voilà pourquoi l’access prime time est un vrai champ de bataille chez nos voisins français. Qui se battent notamment au moyen d’émissions de bavardages. Au Grand journal, sur Canal+, ça joue les branchés cérébraux.

A C à vous, sur France 5, ça bêtifie autour d’un repas. Touche pas à mon poste!, sur D8, est menée par le peu modeste Cyril Hanouna. Et voilà que sur France 2 est arrivée L’émission pour tous, de Laurent Ruquier, qui réussit le tour de force d’être encore plus mauvaise que ses concurrentes. Anciens et nouveaux chroniqueurs de seconde zone y rivalisent de jeux de mots médiocres et de réflexions d’une rare stupidité sur l’actualité.

Ce qui est certain, c’est qu’aucune de ces quatre émissions ne parvient à menacer la suprématie de TF1, qui, avec un simple jeu, Money Drop, présenté par Laurence Boccolini, leur inflige une belle humiliation.

En janvier, par exemple, elle séduisait en France 5,4  millions de téléspectateurs, soit plus que les scores cumulés de ses quatre concurrentes.

Exploit renouvelé depuis. Sans doute parce que les jeux plaisent plus que les «moi je».