bottom logo

DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 22.01.2014 06:00

Comme à la télé


Le feuilleton en est à ses premiers épisodes et promet encore quelques jolis rebondissements. Mais, quelle que soit la suite du scénario, c’est d’ores et déjà un succès d’audience dont tout le monde parle. Les téléspectateurs échangent leurs avis le matin devant la machine à café, les médias en font leurs gros titres.

Il faut dire que tous les ingrédients nécessaires sont présents: pouvoir, sexe et trahison. François Hollande, le président de la République française, s’est fait surprendre en allant rendre visite à sa maî- tresse. A peu près tous les jour- nalistes parisiens savaient qu’il trompait sa première dame, Valérie Trierweiler, avec l’actrice Julie Gayet, mais ils ne pipaient mot. Il aura fallu Closer, un magazine people, pour que l’affaire éclate au grand jour. Depuis, même les plus sérieux des analystes politiques glosent sur la question, finalement aussi intéressés par cette histoire de coucherie qu’une concierge en pleine séance de papotage chez son coiffeur. Ou qu’un téléspectateur regardant Scandal le samedi soir sur RTS Un. Une série qui, elle aussi, parle des turpitudes d’un président, celui des Etats-Unis. Il est ainsi amusant de voir que la frontière entre la fiction et la réalité est parfois ténue.

Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi Julie Gayet intente un procès à Closer. Grâce à son rôle dans le vaudeville parisien dont elle est la vedette féminine, la voilà enfin devenue une célébrité.