bottom logo

M6


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 19.04.2017 06:00

Une saison au top!


La finale de Top Chef (M6) a été enregistrée tout près d’ici, à l’Hôtel Royal d’Evian-les-Bains, où les deux finalistes ont dû cuisiner pour 100 convives, tous bénévoles de la Croix-Rouge. D’un côté, des produits nobles (des coquilles Saint-Jacques, du veau…) et une présentation chic et minimaliste; de l’autre, du local (des truites du Vercors, des noix de Grenoble…) et des plats plus généreux. Quant à la réalisation du dessert, elle ne s’est pas déroulée sans accroc, mais, chut, je laisse la surprise à ceux qui nous lisent avant la diffusion de l’émission ce mercredi, jour de parution de TV8. Et peu importe qui sera le Top Chef 2017, parce que cette saison, encore plus que les précédentes, ce sont les téléspectateurs les gagnants.

La grande vertu du concours culinaire de M6 est une réalisation au top, qui a su constamment évoluer sans faute de goût. Le montage est précis, les extraits bien choisis, les candidats montrés à leur avantage, tout en ne négligeant pas ces petites maladresses (un biscuit qui brûle ou se casse, un siphon qui ruine une assiette…) qui font tout le sel du programme et qui rendent ces cuisiniers plus humains aux yeux des humbles cuistots que nous sommes. Cette année, chaque membre du jury coachait une équipe, couvait ses poulains, et cela a dynamisé l’émission. Ce d’autant plus que le casting était vraiment réussi, avec des personnalités attachantes. Bien sûr, il y a quelques personnages désormais récurrents: le tatoué, l’émotif, la grande gueule, l’angoissée… Mais Top Chef n’abuse pas des clichés et sait les doser avec précision.

Je me suis donc une fois de plus régalé et je me réjouis déjà de regarder Le choc des brigades le 26 avril. Puis j’attendrai le menu de la saison 9 en salivant…