bottom logo

Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 31.03.2015 22:45

Top, ces chefs


En février, je vous annonçais une nouvelle édition très savoureuse de Top Chef, après la grosse déception de l’an passé. Arrivé au terme de cette sixième saison du concours culinaire de M6, je confirme: nous nous sommes régalés! 

Il faut rendre hommage à l’artisan de cette belle réussite: Philippe Etchebest. Alors qu’il avait une réputation de sergent-major, ce chef a montré qu’il ne s’en laissait certes pas compter, mais qu’il était surtout attentif et bienveillant, poussant les candidats à donner le meilleur d’euxmêmes. Il a vraiment donné le ton et, cette année, le jury a été didactique et amical, loin du cabotinage des saisons précédentes. Même Jean-François Piège a su mettre un peu de son ego dans sa poche. La générosité d’Hélène Darroze a fait oublier l’acrimonie de Ghislaine Arabian et la bonhomie de Michel Sarran a été plus relevée que celle de Michel Constant. 

La chaîne a déployé beaucoup moins de moyens, simplifié son concept et c’est réussi! Les plats les plus simples étant souvent les meilleurs. Seul cheveu dans la soupe: ce pauvre Stéphane Rotenberg est devenu parfaitement inutile.

Quant à mes coups de coeur cette année, ils ont pour noms: Xavier, qui à peine sorti d’apprentissage est déjà au top, et le dandy Olivier, qui a su magistralement démontrer qu’il faut aller au-delà des apparences. Et, cerise sur le gâteau, Top Chef se termine cette année en happy end avec la belle histoire d’amour d’Adel et Vanessa. Est-ce que MasterChef saura faire aussi bien?