bottom logo

RTS, DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 05.10.2016 05:00

TJ: Toujours Jeune!


Pour les téléspectateurs romands, le téléjournal est une institution. Dans de nombreux foyers, à 19 h 30, on suit religieusement l’énoncé des nouvelles régionales et internationales. C’est le 2 octobre 1966, à 20 h, que le premier bulletin d’informations de la TSR avec présentateur a été diffusé depuis Zurich. Il s’appelait José Ribeaud et, pour célébrer les 50 ans du TJ, il a été le grand invité du 19h30 samedi dernier, relevant la révolution technologique vécue au fil des années. «Je vous souhaite à tous du succès pour les cinquante prochaines années avec l’évolution qu’il y aura et que je vous souhaite de vivre.»

Le téléjournal, c’est bien sûr les informations. Mais c’est aussi et surtout à son présentateur qu’on l’identifie. «Telle a été cette journée en Suisse et dans le monde à notre connaissance»: lorsque le TJ se déplace de Zurich à Genève, en 1982, débute l’ère de Pierre-Pascal Rossi et de son style si élégant. Il est impossible ici de tous les citer. Dans ma mémoire se sont gravées au fil des ans les prestations de Philippe Mottaz, Annette Leemann, Eric Lehmann, Jean-Philippe Rapp, Muriel Siki, Benoît Aymon, Hubert Gay-Couttet, Romaine Jean, Esther Mamarbachi, David Rihs et, bien sûr, le charismatique Massimo Lorenzi. Sans oublier Darius Rochebin fidèle au poste depuis vingt ans, un record!

En cinquante ans, les nouvelles ont peu changé, faites d’événements souvent tragiques, parfois insolites ou heureux. En revanche, ce qui est en plein bouleversement, c’est la manière dont les gens en prennent connaissance. Les jeunes générations si accros à l’internet continueront-elles à être présentes devant le 19h30? Pas si sûr. Mais ne gâchons pas la fête. Notre TJ a 50 ans: bon anniversaire et longue vie!