bottom logo

Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 21.01.2015 06:00

Sur la bonne voix


Le deuxième volet des auditions à l’aveugle de la saison 4 de The Voice, samedi dernier sur TF1, a tenu toutes les promesses entrevues la semaine précédente. Le public ne s’y est pas trompé puisque 7,6 millions de téléspectateurs français (plus une centaine de milliers de Romands) ont regardé la Une, qui arrive largement en tête des audiences du week-end. L’émission a aussi généré 300 000 tweets, signe que le programme a marqué les esprits et nourri les réseaux sociaux.

La grande force de The Voice, par rapport à Nouvelle star notamment, est de présenter non pas des candidats mais bien des personnages. Après Battista l’envoûtante Corse et Lilian le jeune fromager lors de la première soirée, le téléspectateur restera marqué par les prestations de Manon Palmer, belle et talentueuse fille de Crawford, un ex-basketteur international français
d’origine américaine, Yann’Sine, un Marocain surdoué qui semble être le petit frère de Jamel Debbouze, et Olympe Assohoto, soul mama de 43 ans, veilleuse de nuit dans un EMS et mère de sept enfants.

Dans Nouvelle star, les vedettes sont et demeurent le jury, Dédé Manoukian en tête. Les candidats sont parfois traités durement et viennent sans artifice se faire juger par quatre professionnels. Dans The Voice, les talents sélectionnés lors de castings par les équipes de TF1 sont déjà considérés et respectés comme des professionnels. Paradoxalement, le quatuor de TF1, composé de Zazie, Jenifer, Florent Pagny et Mika, est plus prestigieux, davantage mis sous les feux des projecteurs, mais sait laisser la vedette aux candidats. Que l’on se réjouit déjà de découvrir samedi prochain.