bottom logo

Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 22.10.2014 06:00

Rising flop


C'était un des programmes les plus attendus de la rentrée télé. Raté! Rising Star, le télé-crochet nouvelle génération ultraconnecté, lancé le 25 septembre par M6, ne fait de loin pas l’unanimité. Ceux qui rêvaient d’avoir le pouvoir d’un jury dans un concours musical déchantent! La faute à qui? La phase des présélections a joué à fond la carte du pathos.

Entre la participation, notamment, d’une jolie Québécoise en chaise roulante, de la fille de Ray Charles, d’une mère en pleurs venue supplier les jurés de sélectionner son fils et de la jeune Solène évoquant la mort de son père, la production a cherché à titiller éhontément nos glandes lacrymales. Trop, c’est trop, d’autant plus que ces candidats-là avaient suffisamment de talent pour faire lever le rideau rien qu’avec leur prestation. Si le tandem de présentateurs, Faustine Bollaert, habituée aux directs, associée à Guillaume Pley, néophyte de la télé, tire plus ou moins son épingle du jeu (pas facile pour le duo de meubler dans les trop fréquents moments de flottement), on ne peut pas en dire autant des jurés. L’introverti David Hallyday peine à trouver sa place. Un contraste radical avec l’exubérante et pleureuse Cathy Guetta. Quant à Cali et à Morgan Serrano, ils multiplient les joutes verbales inutiles, voire douteuses, jusqu’à en être soit trop cruels, soit trop indulgents avec les candidats. Au final: un manque de naturel évident et des propos vides de sens.
Face à des audiences en déclin au fil des semaines, M6 a décidé de diminuer le nombre d’auditions en direct. L’étape suivante, celle des duels entre candidats, va donc commencer plus tôt que prévu. Cela sera-t-il suffisant pour éviter le naufrage? Pas sûr, car le face-à-face du concours avec la cinquième saison inédite de Profilage sur TF1 ne va pas lui faire de cadeau.