bottom logo

NT1, TF1


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 28.10.2015 06:00

Rien à cacher


Secret Story en est à sa neuvième saison, avec chaque année des audiences en baisse. Mais l’intérêt pour cette émission de téléréalité reste significatif auprès d’une catégorie de jeunes téléspectateurs: ceux que la célébrité et le narcissisme people font rêver.

Cette année, la production a opéré quelques changements pour essayer de freiner l’érosion de son audimat. L’un d’eux est que les quotidiennes de Secret Story se déroulent désormais sur NT1, une chaîne du groupe TF1 diffusée sur la TNT, tandis que les prime times hebdomadaires restent diffusés par la grande sœur. Ce nouveau ciblage de l’audience donnera-t-il des résultats florissants?
Cela semble être le cas, mais il faut attendre la fin de la saison pour tirer un bilan définitif. En tout cas, la stratégie est cohérente: les quotidiennes n’avaient plus assez de téléspectateurs pour continuer d’occuper une case dans le programme de TF1.

L’autre nouveauté, bien sûr, c’est l’animateur. Benjamin Castaldi a été remplacé par Christophe Beaugrand. Et c’est plutôt bien. Benji n’était pas mauvais, il connaît parfaitement les ficelles du métier. Mais on le sentait toujours en concurrence avec les candidats de la maison des secrets. «Et moi, et moi», semblait-il dire en permanence, comme jaloux. Le nouvel animateur, lui, fait preuve de plus de distance, d’une meilleure maîtrise de son ego. Cela laisse plus de place pour celui des candidats. Et si, comme moi, vous appréciez Secret Story, c’est bien pour ça: ce spectaculaire et décomplexé étalage égotique.