bottom logo

FTV, DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 19.10.2016 06:00

Rentrée ratée


En septembre, pour sa rentrée, France 2 a chamboulé ses programmes de l’après-midi. Dès 14 h, Frédéric Lopez ouvre les feux avec Mille et une vies, succédant à Sophie Davant et Toute une histoire. Puis, c’est une autre célébrité télévisuelle qui prend le relais: Stéphane Bern, avec Visites privées, dédiée à l’histoire et au patrimoine. Ensuite, deux nouveaux animateurs sont censés divertir nos après-midi. La comédienne Amanda Scott pour un talk-show modestement baptisé Amanda, et Thomas Thouroude pour un magazine consacré à l’actualité, AcTualiTy.

Déjà après une semaine, ça sentait le flop. Une tendance aujourd’hui confirmée avec la désertion massive des téléspectateurs pour ces émissions. Et qui dit moins d’audience, dit moins de pub, la perte étant évaluée à 600 000 francs pour le seul mois de septembre. «Nous avons fait un changement stratégique pour renforcer nos après-midi sachant que c’était un risque et que les nouveautés ont en général du mal à s’installer», expliquait  Vincent Meslet, le désormais ex-directeur des programmes de France 2, précisant que «si le public n’est pas au rendez-vous, nous en tirerons les conséquences». Il est ainsi probable que certaines de ces nouvelles émissions ne passent pas l’automne. Les temps sont difficiles pour toutes les chaînes: les téléspectateurs ont un choix toujours plus large et ne se laissent plus séduire aussi facilement par les «nouveautés». Et c’est souvent dans les vieilles casseroles qu’on fait les meilleures audiences: N’oubliez pas les paroles proposé par Nagui – une autre célébrité –, diffusé en fin de journée, continue, lui, de cartonner.