bottom logo

Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 11.02.2015 07:00

On remet le couvert


Depuis 2010, Top Chef, le concours de cuisine pour professionnels, régale les gourmands le lundi soir. Si nous avions jugé la cinquième saison un peu fade, cette année la compétition ne manque pas de piment. Pour sa sixième saison, lancée le 26 janvier, M6 a chamboulé les vieilles habitudes prises au fil des ans, tout en restant fidèle à l’esprit de l’émission. Et les quatre nouveaux ingrédients ajoutés au menu font merveille. A commencer par la nouvelle composition d’un jury encore plus étoilé qu’avant. Pour remplacer Ghislaine Arabian, Thierry Marx, Cyril Lignac et Christian Constant, M6 a eu du flair en faisant appel aux trois «toqués» qui ont rejoint Jean-François Piège, seul juré des années précédentes à avoir renfilé son tablier Top Chef. Car le charisme et le francparler du saignant Philippe Etchebest, la gouaille et l’empathie du Toulousain Michel Sarran, ainsi que la bienveillance d’Hélène Darroze ont su imprimer une vraie personnalité à un programme devenu trop lisse. 

De plus, ces quatre chefs sont constamment présents en cuisine aux côtés des candidats. Plus de pédagogie et de décryptage, plus de pression aussi mettent du sel, donnant à l’émission du rythme et de l’humour. Et, pour compléter cette nouvelle recette, les épisodes ont été allégés de trente minutes: une vraie réussite qui permet d’arriver en fin de soirée sans frôler l’indigestion. Enfin, un apprenti cuisinier, sélectionné grâce à Objectif Top Chef, se mesure au casting déjà savoureux des pros. Et je parie qu’il n’a pas fini de nous étonner! Alors, vous comprenez pourquoi, chaque lundi, je frétille des papilles?