bottom logo

Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 29.07.2014 22:45

Où est vraiment la réalité?


Les nombreux sondages réalisés au fil des années à propos de la téléréalité révèlent des choses fort intéressantes – car paradoxales – à propos de ce genre d’émissions. Pour résumer, les téléspectateurs friands de ce type de programmes ne sont pas naïfs en ce qui concerne la scénarisation de Secret Story; ils sont très nombreux à déclarer ne pas apprécier l’émission de TF1 mais tout aussi nombreux à la regarder. Alors que faut-il en déduire? Sans doute que les téléspectateurs ne sont jamais dupes. Et que le terme de réalité, accolé à celui de télé, ne trompe personne, à part peut-être ceux qui produisent et animent ce genre de programmes.
Parce que la réalité, à la télévision, ce sont les informations, les enquêtes, les documentaires et autres magazines de consommation, mais en aucun cas les comportements caricaturaux de souris de laboratoire détentrices d’un prétendu secret. Ainsi, celles et ceux qui regardent au fil des saisons l’émission animée par Benjamin Castaldi ne le font certainement pas parce qu’ils croient en sa «réalité», mais plus simplement parce que le scénario leur plaît – même s’il sent un peu le réchauffé. Comme dans un feuilleton. A partir de là, toute polémique est inutile. Que ceux qui apprécient Secret Story continuent de suivre les péripéties des espiègles Sacha, Nathalie et Cie, que ceux que cela agace zappent.