bottom logo

Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 18.02.2015 07:00

Navarroger Hanin


Il sera sans doute question, vendredi, lors de la 40e cérémonie des césars, de Roger Hanin, mort le 11 février à 89 ans. Au cinéma, l’acteur avait campé quelques personnages marquants au début des années 80. Bien avant les héros de La vérité si je mens!, il incarna le pied-noir, ce déraciné d’Algérie au tempérament outrancier et chaleureux. Il sut ajouter au pittoresque une pointe de gravité, une ambivalence parfois inquiétante mais qui disait bien le trouble de cette communauté déchirée entre sa religion juive, ses origines arabes et sa culture française. Juif converti au catholicisme par mariage (il avait épousé la belle-soeur de François Mitterrand), il a été enterré à Alger. Aux côtés de son père et dans ce qu’il considérait comme sa mère patrie. «Je dois à l’Algérie d’avoir vécu de soleil, d’avoir été nourri de son amour pudique et braillard, excessif et profond, ensemencé des cris de la rue, où j’ai appris la vie, la lutte, la fraternité…» 

Le cinéma a peu utilisé Roger Hanin, qui n’a d’ailleurs jamais été nommé aux césars. Il trouva l’hommage que son talent méritait à la télévision en étant durant dix-huit saisons le commissaire Antoine Navarro. Il reçut deux Sept d’or du meilleur acteur (en 1990 et en 1997), mais surtout l’amour du public. Navarro est dans l’imaginaire collectif français une figure de policier, à l’égal de Javert, Vidocq ou Maigret. La série connut également un succès international avec de nombreuses traductions ou adaptations, et donna naissance au téléfilm Mademoiselle Navarro et à la série Brigade Navarro.

 Les chaînes se sont unies pour saluer le travail de Roger Hanin. Depuis la semaine dernière, on rediffuse des épisodes de Navarro ou de Brigade Navarro, des films (Le grand pardon notamment, ainsi que sa version de la trilogie marseillaise de Marcel Pagnol), son passage sur le canapé rouge de Michel Drucker ou encore un documentaire sur sa vie d’acteur de cinéma devenu un inoubliable héros de télévision.