bottom logo

B&B, DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 02.03.2016 06:00

Mythe moderne


Bientôt 7200 épisodes! Cette année est la 28e saison de Top Models diffusée en Suisse. Le premier épisode de la première saison a été retransmis le 29 décembre… 1987 sur la TSR. A une époque où l’ancienneté passe souvent pour un défaut, où les «vieux» animateurs sont mis au rancart, où la «télévision de papa» est souvent décriée par les technocrates qui prennent le pouvoir dans les chaînes, cette longévité est remarquable. Top Models fait partie des quatre feuilletons américains les plus anciens toujours en production. Il est diffusé dans de nombreux pays, parfois sous le nom d’Amour, gloire et beauté.

Vingt-huit ans de succès en Suisse, qui peut en dire autant? Cela veut dire que les générations se succèdent devant ce feuilleton, sans se lasser, fidèles à ce rendez-vous. A tel point que lorsque la RTS a déplacé la diffusion à 17 h 50 pour faire la place à feu La grande lessive, vous avez été très nombreux à protester.

En vingt-huit ans, les acteurs ont bien sûr changé, et on en est par exemple au troisième Thomas Forrester. Les acteurs changent, mais pas les personnages, ni les intrigues (lire en page 8). Triangles amoureux et problèmes familiaux sont les deux mamelles auxquelles se nourrit le scénario. Déclinant les mêmes sentiments (amour, jalousie, haine) à l’infini. Comme dans les mythes. Il n’y a donc rien de ridicule à suivre ce feuilleton, qui sait si bien mettre en scène les travers de l’âme humaine.