bottom logo

PRO TV


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 27.01.2016 06:00

Le grand débarras


Que se passe-t-il sur France 3? Après la mise au placard de Julien Lepers, c’est 30 millions d’amis qui est envoyé aux oubliettes. «Une émission qui a 40 ans, c’est bon, non?» a déclaré Dana Hastier, la directrice de la chaîne. Celle que certains, à Paris, surnomment déjà Cruella d’Enfer, argue que les audiences de l’émission se sont effondrées. C’est vrai, elles ne sont pas brillantes. Sauf que la diffusion de 30 millions d’amis a été déplacée du dimanche à 12 h 15 au mercredi à 9 h 55, puis à 10 h 15. Alors oui, le mercredi matin, l’émission n’a plus que 125 000 téléspectateurs contre 900 000 lorsqu’elle était diffusée le dimanche. «Les enfants ne regardent plus l’émission», fait semblant de s’étonner la directrice. Eh oui, chère Madame, le mercredi matin, les enfants sont… à l’école. Mais quand on veut noyer son chien, on dit qu’il a la rage...

Visiblement, Dana Hastier a décidé de «déringardiser» sa chaîne. Ce faisant, elle est comme beaucoup de dirigeants de la télévision, en France comme ailleurs (et même en Suisse), qui vivent dans un monde tellement différent de celui de leurs téléspectateurs de base qu’ils en perdent le contact avec la réalité. «Ils n’ont plus de pain? Qu’ils mangent donc de la brioche», aurait dit Marie-Antoinette à la veille de la Révolution française. Les dirigeants des chaînes publiques feraient bien de se souvenir pour qui ils travaillent et qui les paient: Monsieur et Madame Tout-le-Monde, bien plus que leurs amis bobos.