bottom logo

Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 05.08.2015 06:00

L’amour, toujours


Il y a des choses, à la télé, dont on ne se lasse pas. Un bon match de foot ou de tennis, les samedis soirs avec Alain Morisod, un concert de Bastian Baker, la météo de Nathalie Sbaï, un film avec Gabin, Delon ou Belmondo, une série HBO... Et l’amour: en film, en chanson, en feuilleton, ou dans le pré. C’est la dixième saison (un anniversaire qui se fête) de la désormais mythique émission de téléréalité de M6, qui est toujours aussi passionnante, amusante, parfois même un poil énervante (trois ingrédients de la réussite télévisuelle).

Pourquoi L’amour est dans le pré a-t-elle toujours autant de succès? Chaque lundi ou presque, elle est en tête des audiences françaises, avec plus de 5 millions de téléspectateurs, devant Esprits criminels (TF1), Meurtres au paradis (France 2) et Fantômas ou Le cave se rebiffe (France 3). Si nous suivons toujours avec plaisir ces quêtes amoureuses d’agriculteurs et d’agricultrices, c’est peut-être avant tout parce que leur histoire pourraient être la nôtre. Ce n’est pas tous les jours Autant en emporte le vent ou Titanic, les personnages n’ont pas la prestance de Leonardo DiCaprio ou de Vivien Leigh, les dialogues sont souvent banals, les situations terre à terre, mais c’est bel et bien notre réalité. Pour être aimé, pour réussir nos relations amoureuses, on se donne beaucoup de peine, et on en a. Comme Thierry, Guillaume, Claire ou Isabelle, héros de l’amour de tous les jours. Des héros qui nous ressemblent, c’est pour ça qu’on... les aime.