bottom logo

TF1, DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 06.09.2017 05:00

Koh-Lanta au paradis


Après avoir lâché les aventuriers au Cambodge, en Thaïlande, en Malaisie ou au Vietnam ces dernières années, Koh-Lanta a installé ses bases aux antipodes, aux îles Fidji, à plus de 16 000 kilomètres et 27 heures d’avion, au beau milieu de l’océan Pacifique! Un décor de rêve pour les candidats, pour Denis Brogniart, l’emblématique présentateur, mais aussi pour nous, fidèles téléspectateurs du jeu. On y découvre la plus belle plage de l’histoire de l’émission. Mais ce n’est pas la seule curiosité de Koh-Lanta Fidji. Pour cette 18e saison, TF1 nous propose un choc des générations parmi les 20 aventuriers.

Durant 41 jours, les moins de 30 ans (les Jaunes) affrontent leurs aînés (les Rouges). D’un côté la jeunesse, la spontanéité et la vivacité, de l’autre la sagesse, l’expérience et le calme. Du moins en apparence… Autre innovation: après l’île au Trésor ou l’île aux Colliers, place au Paradis perdu. Chaque semaine, deux aventuriers, un des Rouges – équipe dont font partie Mélanie, de Genève, et Fabian, du Nord vaudois – et un des Jaunes vont se rendre sur une île paradisiaque où seront cachés onze coffres. A l’intérieur, des avantages de taille pour la suite de l’aventure. Objectif: susciter des alliances et apporter davantage de dramaturgie. Côté casting, les tribus comptent quelques petits comiques et de gros caractères. Y aura-t-il de l’orage dans l’air fidjien? A voir comme c’est parti, on peut s’attendre à de sacrés rebondissements.

Les fans de l’émission – dont je fais partie – seront à coup sûr aussi nombreux cette année qu’ils l’étaient lors de la dernière édition.