bottom logo

Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 04.02.2015 07:00

Info ou spectacle?


Nous sommes tous Charlie…» Vous en êtes certains? Ce qui est sûr, c’est que l’attentat contre la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo puis la prise d’otages dans le supermarché parisien Hyper Cacher soulèvent de nombreuses questions. Passé le choc et les grandes déclarations d’intention, l’heure des comptes est arrivée.

Il y a d’abord eu le décryptage de la photo des chefs d’Etat au «défilé républicain» à Paris. On a pointé du doigt ceux qui, dans leur propre pays, ne respectaient pas la liberté d’expression. On a ri de Sarkozy jouant des coudes pour s’imposer au premier rang. On s’est bien rendu compte qu’il s’agissait d’un cortège parallèle, loin de la foule et de ses dangers, donc d’une mise en scène.

Aujourd’hui, le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) examine si les chaînes de télévision, en diffusant en direct des infos et des images concernant l’Hyper Cacher, n’ont pas mis en danger la vie des otages et si, à l’avenir, un léger différé ne devrait pas être imposé.

«Nous sommes tous Charlie…» Ça se discute. Moi, je me demande de plus en plus ce qui fait la différence entre l’information et le spectacle. Et s’il ne faudrait pas commencer par là, avant d’accuser des enfants d’apologie du terrorisme. Commencer par ne plus courir après le scoop, après la plus grande audience. Par privilégier, en matière d’information, non pas l’émotion du téléspectateur mais sa réflexion. Par arrêter de lui asséner des slogans.