bottom logo

Edito
Mis en ligne le 14.07.2015 23:45

Indigestion?


On en était à peine aux amuse-bouches quand le repas a été interrompu. Les deux premiers épisodes de l’édition 2015 de MasterChef n’ont pas réuni assez de convives autour de la table: à peine 17% de parts d’audience, c’est peu, pas assez pour un prime time sur TF1, ce qui a provoqué son éviction (c’est sur NT1 que la suite sera diffusée dès le 30 juillet). Que s’est-il passé? Les nouveaux membres du jury n’étaient pas très médiatiques, à part Christian Etchebest, qui a déjà fait plusieurs émissions de télévision (mais qui n’a pas de lien de parenté avec Philippe Etchebest, le charismatique juré de Top Chef). Médiatiques, ils auraient pu le devenir. Il y a eu le beau temps, qui poussait plus à faire des grillades dans le jardin qu’à regarder à la télé des candidats suer derrière leurs fourneaux. Mais il y a eu d’autres étés ensoleillés qui n’ont pas plombé les audiences.

Alors, pourquoi l’émission n’a-t-elle pas fait recette? Peut-être tout simplement parce que trop de cuisine tue la cuisine. Top Chef est à la baisse sur M6 et Qui sera le prochain grand pâtissier? a perdu un million de téléspectateurs sur France 2 entre 2013 et 2015. La télévision, comme la gastronomie, est aujourd’hui surtout affaire de mode. Pour faire de bonnes audiences, il faut souvent varier le menu. La cuisine va donc sans doute se faire un peu plus discrète à la télévision, au profit d’autres saveurs. Pour les téléspectateurs, l’important est qu’il y ait toujours quelque chose d’appétissant à regarder.