bottom logo

DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 18.11.2015 07:00

En direct de Paris


Les chaînes de télévision ont chamboulé leurs programmes après les attentats du vendredi 13 novembre à Paris, et ce sera encore le cas cette semaine. Beaucoup d’émissions de sport ou de divertissement ont été déprogrammées, certains films ou séries, jugés trop violents compte tenu du contexte, remplacés. Elles ont aussi accordé beaucoup de place à cet événement qui a bouleversé le monde entier.

Dans ces circonstances dramatiques, la télévision joue pleinement son rôle. Contrairement aux réseaux sociaux et aux sites de vidéo en ligne, elle est capable d’expliquer ce qui se passe, de donner du sens à ce qu’elle montre. Dans la limite de ses moyens, la RTS y a participé. Le TJ de samedi soir présenté par Darius Rochebin en direct de Paris était une très bonne opération. Loin de son studio, sans maquillage, il n’était plus le présentateur vedette de la RTS mais juste un journaliste qui nous parlait avec son cœur et aussi, il faut bien le reconnaître, avec un sacré sens du direct.

Lorsque la télévision est aussi bonne que cela, le public suit. En France, la chaîne BFM TV, souvent décriée pour le manque de professionnalisme de ses jeunes journalistes, a réalisé des scores d’audience très impressionnants. Comme en janvier lors des attentats contre Charlie Hebdo, elle s’est positionnée durant le week-end comme la troisième chaîne de France, derrière TF1 et France 2.

Attention toutefois à ne pas regarder ces événements en boucle. C’est lorsque les images se succèdent et se répètent sans cesse qu’elles deviennent traumatisantes. S’informer est aussi une question de dosage.