bottom logo

FTV, DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 30.09.2015 05:00

Détente criminelle


Il y a, à la télévision, des bonheurs simples. Des instants de détente que l’on savoure comme des récréations tandis que l’actualité nous met le moral à zéro. Pris entre l’étalage de la misère du monde, des débats où chacun veut se montrer le plus malin, des concours pour savoir qui sera le meilleur ceci ou la meilleure cela, le téléspectateur a parfois besoin de se changer les idées. Ce qui ne veut pas dire ne pas faire fonctionner ses méninges. Les petits meurtres d’Agatha Christie, rediffusés sur France 2 le vendredi, servent parfaitement ce dessein. Il y a bien sûr les intrigues, le plaisir d’essayer de résoudre l’affaire avant les enquêteurs. La saison 1 met en scène le commissaire Larosière et l’inspecteur Lampion, dans les années 30. La saison 2, elle, a pour personnages principaux le commissaire Laurence, sa secrétaire Marlène et la journaliste Alice Avril, dans les années 50. Dans les deux saisons, costumes et décors sont soignés, on s’y croirait. Sans oublier la distribution, sensationnelle, constituée d’acteurs pour la plupart pas très connus du grand public mais talentueux. Et puis, à l’univers policier des histoires, la production a ajouté une ambiance de bande dessinée tout à fait sympathique. Voilà le genre de série qui manque à la RTS. Il y a bien eu Station Horizon, mais la chaîne n’a pas voulu d’une deuxième saison. Peut-être parce que, pour une fois, on ne déprimait pas en la regardant et que, pour elle, c’était trop déstabilisant.