bottom logo
 M6, DR

1/2

 DR

2/2



Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 15.03.2017 07:00

Contradictions


Vous le savez, j’aime la TV. J’aime le sport, Les coups de cœur d’Alain Morisod, les magazines d’actualité, les jeux. La TV m’instruit et me distrait, me met en colère ou en joie. J’apprécie cette variété, cette palette de couleurs et de sensations. J’aime la TV parce que, en la regardant, c’est aussi un peu moi que j’observe. Je me régale par exemple ces temps avec Top Chef (M6) mais je ne boude pas non plus mon plaisir avec Touche pas à mon poste! (C8). Deux émissions pourtant à l’opposé l’une de l’autre. Dans Top Chef, on privilégie le respect des individus, les talents de chacun mais aussi le travail d’équipe. Tous les candidats sont encouragés à donner le meilleur d’eux-mêmes. Touche pas à mon poste!, c’est en apparence le contraire. Chacun ne semble penser qu’à lui, Cyril Hanouna en tête, et à comment dégommer les autres. Batailles d’ego, moqueries, ambitions démesurées, vannes douteuses. Pourtant, dans les deux émissions se révèle un peu de la nature humaine. Il y a aussi des coups bas dans Top Chef et parfois d’émouvants témoignages d’affection dans TPMP!. Contrairement à ce qu’on essaie souvent de nous faire croire, la frontière entre le «bien» et le «mal» n’est pas si évidente. Nous passons d’ailleurs tous notre temps à la franchir, cette frontière, dans un sens et dans l’autre. Oui, j’aime la TV, car elle me renvoie à moi-même et à mes contradictions. Ce n’est peut-être pas le début de l’intelligence, mais ça aide à rester lucide. C’est déjà pas mal.