bottom logo

DR


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 31.05.2017 05:00

Complot au JT


David Pujadas écarté du 20 heures de France 2», a titré le quotidien français Le Monde. Et les réactions se sont succédé, dans les journaux, sur les réseaux sociaux et au café du Commerce. Les faits sont assez simples: la direction de France Télévisions a décidé qu’il était temps de changer d’officiant pour la grand-messe de l’information. Après seize ans de David Pujadas, ce sera certainement le tour d’Anne-Sophie Lapix. Le titre du Monde suggère autre chose. Si David Pujadas est «évincé» du 20 heures, c’est qu’il y a anguille sous roche. Mais laquelle? La présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, a déclaré que l’arrivée au pouvoir du nouveau président de la République n’avait rien à voir avec cette décision. Alors, y a-t-il un complot? David Pujadas est un bon présentateur, il n’est pas viré de France 2, il y fera autre chose.

Il n’est pas non plus connu pour son impertinence ou pour des engagements qui puissent gêner qui que ce soit dans la classe politique française. A l’époque du zapping, ses patrons ont tout simplement décidé qu’il fallait opérer un changement – et au jeu du chamboule-tout, France Télévisions nous réserve peut-être encore des surprises. Pourquoi? Parce que c’est la mode. Est-ce que cela va traumatiser les téléspectateurs? Non.

Au début, certains regretteront leur présentateur habituel, devenu aussi familier que le papier peint du salon, derrière le téléviseur. Et puis ils l’oublieront. C’est normal.

Pourquoi regarde-t-on les journaux télévisés? Pour connaître les nouvelles du monde ou pour ceux qui les présentent?