bottom logo

Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 27.08.2014 05:00

Edito


Chapeau Alain!


Michel Drucker fête dans quelques jours ses cinquante ans de télévision. Sacré anniversaire pour celui qui marquera à jamais l’histoire du paysage audiovisuel français. Pourtant, ce n’est pas de lui que j’ai envie de vous parler, mais d’un autre grand homme de l’image et de la musique: Alain Morisod. Car si nos voisins ont Michel, nous, les Romands, nous avons Alain. Quelle chance! Il est aujourd’hui la figure la plus populaire de notre petit écran, il est bon et juste de le rappeler. Ne serait-ce que parce qu’il a ensoleillé tous les samedis soir de cet été pourri par la météo! Car il faut bien l’avouer, ses Estivales des Coups de coeur ont été à son image: supersympas. De vrais moments de plaisir et d’humour bon enfant. Les esprits chagrins relèveront qu’ils étaient composés de reprises… Oui, et alors? Où est le problème? Il y a des choses dont on ne se lasse pas, et surtout pas des meilleures. Et nous remémorer de bons souvenirs, c’est toujours agréable.
Les téléspectateurs ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, puisque les audiences ont été bonnes, excellentes même, lorsque l’on sait que l’ami Morisod était en concurrence avec des poids lourds sur les autres chaînes: Fort Boyard, l’hommage à Grégory Lemarchal et, samedi dernier, les débuts de The Voice Kids. Quelle est donc sa recette? De la gentillesse à la louche, un immense professionnalisme, le plaisir de faire plaisir et un respect sans faille pour le public. Alain est un grand monsieur de télévision et, pour moi, un grand monsieur tout court. Sa bonne humeur et ses balades en Tunisie, à Naples, en Valais ou ailleurs auront été le soleil de notre été. Voilà qui méritait un grand coup de chapeau!