bottom logo

RTS


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 30.08.2017 06:00

C’est la rentrée


Fini les vacances! D’une certaine manière, ce n’est pas trop tôt. Enfin les télévisions vont reprendre le cours normal de leurs programmes. Pendant deux mois, elles nous ont servi du réchauffé. Nous avons ainsi pu revoir tous les Belmondo, les De Funès, les Pierre Richard et les Delon, même les moins bons, catalogués classiques. Les rengaines des Estivals d’Alain Morisod sont aussi un must de l’été. L’information s’est également mise en mode veille – si l’on excepte les tristes attentas terroristes –, avec peu de sujets, souvent légers. Il faudra un jour que quelqu’un nous explique pourquoi le public voudrait-il subitement des sujets d’été l’été? Heureusement, il reste les sports pour fonctionner à plein régime: Wimbledon, Tour de France, Grands Prix moto, F1, foot, Mondiaux d’athlétisme: là, ça n’arrête pas de bosser.

Les enfants ont de longues vacances, mais ils regardent de moins en moins la télévision. Les grandes personnes qui, elles, continuent d’être fidèles au petit écran n’ont droit qu’à deux semaines, parfois trois, l’été. Mais les chaînes font comme si tout le monde partait du début juillet jusqu’à la fin août. «C’est pour réfléchir à de nouveaux concepts et préparer la grille de la rentrée», entend-on souvent. Celle de la RTS est si verrouillée (Mise au point le dimanche, TTC et Box office le lundi, ABE et Comédie, comédie le mardi, Temps présent le jeudi, Passe-moi les jumelles le vendredi) qu’il ne reste qu’une case ou deux pour innover… «Ah, mais il se passe moins de choses l’été» est un autre argument fréquemment avancé. Comme par magie, à la rentrée, il se passe de nouveau plein de choses très sérieuses et très divertissantes et pas que sur les chaînes françaises. Moi, je me réjouis d’entrer dans la danse le samedi soir sur la RTS.