bottom logo

Philippe Christin/RTS


Edito
Par Edouard Lin - Mis en ligne le 11.11.2015 07:00

Bel hommage


Une fois de plus, il aura fallu compter sur Alain Morisod pour que la RTS rende hommage à un grand artiste populaire, qui plus est un homme résidant à Montreux depuis une douzaine d’années. Samedi 14 novembre, Les coups de cœur du compositeur et producteur genevois seront dédiés à Luc Plamondon. Ce Québécois retranché derrière ses lunettes noires est l’un des plus grands paroliers de la chanson francophone. Si son visage est peu connu du grand public, ses succès ont fait le tour du monde, de SOS d’un terrien en détresse (chanté par Balavoine, Peter Kingsbery ou Grégory Lemarchal) à Les uns contre les autres (Maurane a repris cette création de Fabienne Thibeault). Il a écrit pour Barbara, Robert Charlebois, Céline Dion, Julien Clerc et même deux titres pour Johnny Hallyday. Ses comédies musicales (Starmania, Notre-Dame de Paris) vivent aujourd’hui leur propre vie. Tout comme certains de ses vers – «J’aurais voulu être un artiste» (Le blues du businessman), «Le monde est stone», «Il est venu le temps des cathédrales» – sont entrés dans le langage populaire.

Toutes ces chansons écrites par Luc Plamondon seront interprétées dans Tous en chœur, du 18 au 20 décembre à l’Auditorium Stravinsky de Montreux, à l’initiative de l’ancien présentateur télé Pierre Smets. Bastian Baker en chantera quelques-unes. Mais auparavant, le moment fort de ces Coups de cœur qui s’annoncent remarquables devrait être l’interprétation par Mady d’une chanson écrite par Luc Plamondon pour sa mère. Derrière ses lunettes noires, la star pourrait bien avoir les yeux humides. De la très belle télévision populaire.