bottom logo
Ellis (Tye Sheridan) et Mud (Matthew McConaughey), nature et un peu sauvages.

Ellis (Tye Sheridan) et Mud (Matthew McConaughey), nature et un peu sauvages.

Lionsgate/Everest Entertainment/Brace Cove


Au jour le jour
Par Pascal Busset - Mis en ligne le 12.08.2017 23:45

Sensass, l’Arkansas!


Mud – Sur les rives du Mississippi


Pas encore 40 ans et déjà une place à part dans le cœur des cinéphiles. Jeff Nichols a réalisé cinq films, tous excellents. Ici, il signe une grande œuvre sur l’enfance, sur l’amour.  

Un bateau dans les arbres, des serpents venimeux, un Robinson Crusoé volontaire armé et recherché par la police, deux gosses de 14 ans qui apprennent la vie, un «assassin» vivant sur les berges du fleuve (incarné par Sam Shepard, décédé le 27 juillet dernier), une belle blonde terrée dans un motel et quelques gueules patibulaires en expédition punitive. Drôles d’ingrédients pour un film d’amour, non? Et pourtant Mud – Sur les rives du Mississippi, sous ses airs de film d’aventures mâtiné de roman noir, est bien un film sur l’amour. Et un superbe récit d’enfance à la mise en scène classique et fluide. Faut dire que derrière la caméra, il n’y a pas n’importe qui. Un homme dont les films ne font pas des chiffres d’entrées faramineux, mais qui frappent ceux qui les voient.

A 38 ans, Jeff Nichols a déjà signé Shotgun Stories, Take Shelter, Mud, Midnight Special et Loving. Cinq films qui ont au moins trois points communs: ils sont tous marquants, se déroulent dans une Amérique profonde, loin des grands centres urbains, et ont à leur générique Michael Shannon, gueule d’atmosphère et acteur fétiche du réalisateur. Dans Mud, Shannon a un petit rôle, laisse Matthew McConaughey, lancé dans une saisissante composition, prendre toute la lumière. Cette lumière qui irrigue le film, qui repousse les ombres, la noirceur, le pessimisme. Qui danse dans les cheveux du jeune Ellis croyant dur comme fer au romantisme, à l’amour, déterminé à contredire son père et son «Ne te fie pas au bonheur, il peut se faire la malle».

Sa rencontre avec Mud l’aura fait mûrir, l’aura fait grandir plus vite. A la fin, Ellis a toujours 14 ans, mais son regard est celui d’un homme.

Voir le programme